KT Racing proposera, à partir du 3 septembre 2020, leur tout nouveau titre WRC 9. Le jeu débarque sur PS4, Xbox One et PC (ainsi que sur PS5 et Xbox Series X lors de leurs sorties). Qu’avons-nous pensé de celui-ci ? C’est parti pour notre avis de WRC 9.

Une expérience plutôt complète

Le menu principal vous présente les nombreux modes de jeu repris dans ce titre dont l’excellent mode carrière !

Dès le lancement du jeu, vous arrivez sur le menu principal avec sa multitude de modes de jeu différents. Au programme de la partie Solo : un mode carrière (qui sera détaillé un peu plus tard), un mode Saison (équivalent au mode carrière sans la partie gestion), un mode Partie rapide (vous permettant de débuter directement une course avec le véhicule de vos rêves), une Drivercard (reprenant l’ensemble de vos statistiques en jeu, vos badges, votre nationalité et votre surnom), un mode Entrainement (reprenant plusieurs courses avec des temps à atteindre afin de vous familiariser aux bases du jeu), une Test area (une mini-ville vous permettant de tester tout ce que vous voulez avec votre véhicule) et un mode Défis (proposant de nombreuses courses, dont certaines déblocables grâce à vos résultats, avec des modes de jeu différents).

Le Rallye Monte-Carlo est le premier évènement hebdomadaire proposé dans WRC 9.

Après avoir passé en revue ce contenu plutôt complet pour les joueurs solo, passons aux modes multijoueur avec un évènement hebdomadaire (en l’occurrence le Rallye Monte-Carlo qui n’était pas encore disponible au moment de réaliser notre test), un système de clubs (vous permettant de vous regrouper avec des joueurs en ligne pour créer et participer à des tournois personnalisés avec classement), un mode multijoueur en ligne (permettant d’affronter jusqu’à 8 joueurs sur les cartes de votre choix), des évènements en ligne (prenant la forme de défis hebdomadaires, journaliers et spéciaux), l’eSports WRC (permettant à de très nombreux joueurs talentueux de s’affronter durant toute l’année dans une compétition virtuelle rythmée par le Championnat du Monde des Rallyes) ainsi qu’un mode écran partagé.

Le mode Showroom permet de choisir votre véhicule, de changer la météo, d’allumer/d’éteindre vos phares pour prendre la photo parfaite.

Du côté du contenu ‘bonus’, nous retrouvons un onglet Fil d’actualités (affichant les dernières actualités du jeu dans une page Web intégrée) et le mode Showroom (avec lequel vous pourrez prendre de magnifiques photos de voitures avec de multiples réglages différents).

La durée de vie est assez impressionnante et devrait permettre aux fans, par le biais de son mode carrière mais aussi grâce à la rotation des défis réalisée par les développeurs, d’enchainer les heures de jeu sans le moindre ennui.

Un mode carrière extrêmement travaillé

Une course de nuit, sous la pluie, sur une route plutôt étroite … voici une excellente course en conditions extrêmes !

Le principal atout de WRC 9 réside dans son mode carrière. Commençons tout d’abord par le fameux calendrier qui permettra de planifier tous vos évènements allant d’un simple entrainement (parcours prédéfini pour lequel il faut atteindre un certain temps) à des courses en conditions extrêmes en passant par des phases de repos (pour donner un peu de répit à votre équipe), des essais constructeur, des rallyes (avec notamment 3 nouveaux rallyes : le Kenya, le Japon et la Nouvelle Zélande), des courses historiques, …

Préparons intelligemment le Rallye de Suède grâce aux données de notre météorologue

Les rallyes apportent aussi un côté un peu plus technique à vos courses avec la gestion de vos pneus, des paramètres de votre voiture, des conditions météorologiques, des réparations avec un délai maximum (sinon quelques pénalités seront ajoutées à votre temps total).

L’interface principale du mode carrière est originale et plutôt bien réalisée

Du côté de la pure simulation, nous avons la présence d’un pôle Recherche et Développement qui vous offre la possibilité d’augmenter ou d’obtenir des capacités pour votre équipe, votre fiabilité, vos performances et votre écurie grâce aux augmentations de niveaux. Des objectifs (de saison, d’écurie, de réputation constructeur) peuvent être choisis afin d’obtenir des récompenses supplémentaires après vos courses. Une messagerie est aussi présente pour payer les réparations effectuée lors des Rallyes mais aussi suivre les avancées de votre équipe. Concernant cette dernière, vous pourrez gérer et recruter des mécaniciens, des agents, des météorologues, des kinés, des financiers, … pour que vos épreuves se déroulent dans les meilleures conditions.

Une technique un peu dépassée

Le côte technique est clairement perfectible ! Nous avons hâte de profiter des versions PS5 et Xbox Series X !

Malgré le fait que certains rallyes sont plutôt bien réalisés, quelques courses en conditions extrêmes poussent très certainement nos consoles de salon dans leurs derniers retranchements. Vous pouvez d’ailleurs le voir par vous-même : les textures enneigées sont loin d’être nettes et nous avons hâte de bénéficier du boost annoncé pour les versions PS5 et la Xbox Series X (par le biais d’une mise à jour gratuite). De plus, certaines courses pourraient clairement bénéficier des apports de la DualSense du côté de Sony pour ressentir les terrains sur lesquels vous vous trouvez.

On ressent très clairement le travail effectué autour de la physique du jeu pour bénéficier d’encore plus de réalisme. Les bruitages (avec des sons de moteurs entièrement refaits) ainsi que les instructions sont parfaitement réalisés et on ressent clairement les sensations apportées par le terrain sur votre voiture.

Cet avis de WRC 9 fut réalisé sur une version PS4 du titre envoyée par NACON.

NOS NOTES ...
Bande-son
8.5
Durée de vie
9
Gameplay
8.5
Graphismes
7.5