Frozen Flame Interactive et eastasiasoft proposent, depuis le 8 juillet, leur tout niveau titre Robozarro. Le jeu arrive sur PS4, Xbox One et Switch (déjà disponible sur PC). Qu’avons-nous pensé de celui-ci ? C’est parti pour notre avis de Robozarro !

Une disparition à la base de tout

Voici l’ambiance plutôt sombre du centre-ville, la première zone du jeu

Nous sommes dans un monde alternatif où les robots dominent le monde et les humains doivent se cacher. Ce sont eux qui décident de notre sort. Les robots B0-3 et 0-Ramatron embarquent pour une aventure épique à travers Mech Angeles pour découvrir le mystère entourant la disparition du Dr. Zarro.

Vous contrôlez 0-Ramatron, aidé de son œil volant B0-3. Ce dernier est le cerveau de toute l’opération, il vous guidera dans votre longue et périlleuse aventure.

Tout un arsenal à votre disposition pour un gameplay varié

Les grenades que nous venons de récupérer sont plutôt efficaces contre les ennemis

Après quelques dizaines de minutes, vous comprendrez que votre Grab N Blast est un outil indispensable pour mener à bien votre quête. Celui-ci vous permet de transformer les déchets de votre environnement en armes surpuissantes pour éliminer vos ennemis. Aussi, au fil de l’aventure, un arsenal plutôt impressionnant d’armes et de gadgets seront à votre disposition. Parmi ceux-ci, vous débloquerez notamment un grappin qui vous permettra d’atteindre des zones jusqu’alors inatteignables mais aussi un bouclier vous permettant d’éviter une mort certaine.

Durant votre aventure, vous rencontrerez aussi des vendeurs (sous la forme de machines) disposant de quelques objets à acheter. C’est pourquoi, les objets ramassés seront d’une grande aide notamment pour obtenir des grenades ou pour vous remettre de la santé par le biais de ces machines.

L’interface et les graphismes, les gros points faibles ?

Il faut vraiment persévérer pour s’habituer à l’interface proposée par les développeurs

Certains apprécieront peut-être la direction artistique, mais j’ai vraiment eu beaucoup de mal à m’y faire. L’interface n’est clairement pas d’une grande clarté et vous passerez de nombreuses minutes à comprendre comment sa disposition est pensée et réfléchie (ainsi que son menu radial pour les armes et gadgets). Il en va de même pour les graphismes qui font par moment un peu mal aux yeux. Certes, c’est probablement le style voulu par les développeurs (2D rétro) et nous acceptons ce choix mais une plus grande finesse aurait pu être apportée pour une immersion plus aisée.

Une bonne durée de vie et une bande-son correcte

Heureusement qu’il est possible de déplacer tout cela à distance (un petit robot est aussi caché sur l’image).

Contrairement aux autres jeux testés récemment, Robozarro dispose d’une durée de vie plutôt correcte (environ trois à quatre heures). De plus, un mode contre la montre est débloqué après avoir terminé le jeu. Vous devrez donc recommencer tous les niveaux sans le moindre checkpoint et surtout sans vous prendre de dégâts. Du côté de la bande-son, celle-ci est correcte mais aucun risque n’est pris pour rendre l’aventure encore plus prenante.

Cet avis de Robozarro fut réalisé sur une version Xbox One du titre envoyée par eastasiasoft.

NOS NOTES ...
Bande-son
7
Durée de vie
8
Gameplay
7.5
Graphismes
6